Le Souffle

Publié le par lire.et.dire.over-blog.com

Bernhardhaus094o       

Thomas Bernhard - sa maison

Source : Mayer Bruno - CC-BY-SA-3.0-DE.

 Thomas, jeune garçon de 18 ans, tombe gravement malade. Cet adolescent, à qui la vie venait à peine de sourire, se retrouve soudainement dans une salle commune surpeuplée de vieillards agonisants qui se succèdent dans les lits. La mort est devenue une banalité. Cependant son grand-père, l'être qui la élevé et qu'il aime plus que tout au monde, viendra lui rendre visite et l'encourager à croire en l'avenir, avant de mourir dans un autre service de l'hôpital. Cet être qui représentait tous pour Thomas ne semble plus l'affecter. Même si son corps semble le trahir et l'abandonner, son esprit, lui, est lucide et le pousse vers la liberté, sortir du " Mouroir".....

 

       

        Ce troisième volet de l'autobiographie de Thomas Bernhart après "L'Origine" et "La Cave" nous rapproche de l'auteur et de sa vision de la mort, de la maladie. En effet ce dernier a souffert toute sa vie du "souffle court" et sa littérature est fortement imprégnée de ses souffrances physiques vécues. La vision de l'auteur sur les hôpitaux et les soignants est très pessimiste. Il transcrit une vision très sordide de la mort, omniprésente dans ce roman. Thomas Bernhart souhaite nous faire partager toutes ses souffrances qui ont par ailleurs contraint cet artiste a abandonner la chanson par le passé.

       

 

        Ce tome nous pousse a avoir une autre opinion sur la maladie, il nous retourne, nous bouleverse. C'est un ouvrage ou l'auteur est lui même, sans fard. Il n'y a pas de face cachée. C'est cette réalité frappante qui nous touche en plein coeur.

 

 

   Amélie G.

                           

                      

Bernhard, Thomas. Le Souffle, une décision. Gallimard, 2007.

 

 


 

 

Commenter cet article