Les âmes vagabondes

Publié le par lire.et.dire.over-blog.com

P1260010

 

    Stéphenie Meyer est née en 1973 et vit actuellement en Arizona. Elle est très connue pour sa saga Twilight qui comporte quatre tomes (Fascination, Tentation, Hésitation, Révélation) traduite dans plus de trente langues et adaptée au cinéma. Elle enchaîne avec son premier roman pour adulte, Les âmes vagabondes. Ce roman de science-fiction, paru en 2008, a été également traduit en plusieurs langues et devrait etre dapté au cinéma prochainement.

   

    L'oeuvre nous raconte l'histoire d'une espèce surnaturelle, les âmes, qui ont envahi la Terre et ont pris possession des corps humains. Une âme, Vagabonde, contrôle le corps de Mélanie Stryder, mais l'esprit de celle-ci subsiste. S'enchaîne alors une grande aventure dans laquelle les deux jeunes femmes devront vivre dans un même corps. Vagabonde deviendra peu à peu humaine et découvrira des sentiments qu'elle n'avait jamais éprouvés. Cette âme fera preuve d'altruisme et de courage dans un monde tout nouveau pour elle et tombera malgré elle amoureuse de Jared (petit ami de Mélanie). Le roman se termine par un mystérieux "à suivre" juste après que Vagabonde ait prouvé qu'elle était du côté des humains.

 

    Tout d'abord, ce roman semble très bien écrit, l'auteur utilise un vocabulaire enrichissant et adapté à la situation.

    Ensuite, l'écrivain est parti avec des personnages ayant des opinions différentes et les a fait évoluer au fil des actions, comme Jared qui à l'arrivée de Vagabonde lui en veut d'avoir "tué" Mélanie et qui finit par croire que Mélanie est vivante et que l'âme n'est qu'une victime. Il est intéressant d'observer les évolutions des mentalités et des personnalités : Vagabonde détestait les hommes pour les crimes qu'ils avaient commis puis comprend l'erreur que les âmes ont faite "Comment avons-nous osé faire une telle infamie" et finit par appeler Mélanie "Ma soeur".

    Pour finir, ce roman nous fait réaliser les mystères et les injustices du monde "Huit vies entières et jamais je n'ai rencontré quelqu'un qui m'ait donné envie de rester sur une planète. [...]; Pourquoi toi?" "L'univers est une énigme" répondra t-on à Vagabonde. Ou encore les mystères de l'être humain "Peut-être ne pouvions-nous avoir le très haut sans avoir le très-bas" (Vagabonde).

 

    Je dirai donc que Les âmes vagabondes est une très belle leçon d'humanité. si vous avez envie de voyager dans les profondeurs des sentiments des personnages, si vous savez que l'homme n'est pas parfait et que l'on fait tous des erreurs, alors ce roman est le vôtre, et n'oubliez pas:

 

"Personne ne sait combien de temps on a devant soi, si cela se compte en mois, en jours ou en heures." (Mélanie)

 

Meyer Stephenie, Les âmes vagabondes, JC Lattès, 2008.

 

 

Séverine. M

 

 

Commenter cet article