Médée de Jean Anouilh

Publié le par lire.et.dire.over-blog.com

 

Jean Anouilh est un écrivain & dramaturge français du XXème siècle. Certaines de ses œuvres montrent la gravité de l'affrontement des « héros » par rapport aux personnages ordinaux, prenant souvent appui sur des mythes comme : Eurydice, Antigoneou Médée .

A travers ce court récit, Jean Anouilh nous fait découvrir l'univers sanglant et terrifiant de sa princesse de Colchide. Médée est une femme gouvernée par ses passions et qui va même jusqu'à tuer ses propres enfants pour « les protéger » de ce monde cruel. Ce livre nous dévoile comment cette héroïne aux doigts tachés de sang est prête à tout pour se venger de Jason. Jean Anouilh nous transporte au cœur de ce déchirement entre l'amour et la haine et nous montre que ces sentiments peuvent être très proches. Se venger ou partir humiliée ? Souffrir ou faire souffrir ? Tels sont les dilemmes. La violence des passions admirablement bien traduite, nous amène à réfléchir sur les décisions trop rapides que nous prenons face à un choix important.

Le mythe de Médée fut écrit de nombreuses fois par différents auteurs : Euripide, Ovide, Sénèque, Corneille et Anouilh en 1946 (ou plus récemment par Max Rouquette). Jean Anouilh a décidé, pour sa part, de débuter l'histoire à l'instant où, folle de jalousie, Médée commence à haïr Jason et le monde qui l'a trahie.

J'ai beaucoup aimé lire Médée, cependant je trouve dommage que l'auteur n'ait pas commencé à écrire plus tôt dans le mythe. Par ailleurs, cette pièce me semble un peu courte mais très bien écrite, et relativement facile à lire.

 

240px-Moreau - Jason et Médée

Jason et Médée par Gustave Moreau [Public domain], via Wikimedia Commons c.c..2.0

Commenter cet article